Mon équipement pour 2018

C’est l’instant « je fais l’inventaire de mes jouets » avec un arrière goût fétichiste.

Caméra stabilisée

Mon joujou principal. Une caméra Panasonic GH4 montée sur un stabilisateur Zhiyun Crane Plus.

Le stabilisateur est nouveau : j’ai cramé le précédent lors d’un salon en début d’année. Il est fourni avec un petit trépied, super pratique pour poser tout le bouzin.

Mon accessoire qui me donne le plus de satisfaction (je parle toujours de matériel vidéo, calmez vous) : l’Aputure DEC Lensregain. C’est la manette qu’on voit au premier plan ci-dessous, reliée par radio à la bague qui se trouve entre la caméra et son objectif. En plus de gagner en champ de vue et en ouverture, elle me permet de contrôler la mise au point manuellement sans toucher à l’objectif. Je ne suis pas du tout branché autofocus en vidéo : ça marche mal, ça déconne généralement pile au mauvais moment. Ainsi, cette solution me permet de faire la mise au point manuelle facilement.

Entre ma caméra et mon gimbal se trouve un « quick release plate » (comment on dit ça en français ?). Modèle : Andoer CL-50LS. Je conseille chaudement. Ça se met partout, ça ne prend pas beaucoup d’épaisseur, et le levier est super agréable à manier. J’en ai acheté plusieurs pour pouvoir inter-changer mes caméras et leurs supports rapidement.

Et je jouis de voir que le quick release plate se positionne parfaitement par rapport à la caméra, au gimbal, mais surtout à la bague d’Aputure qui dépasse sous le dessous du boitier.

Caméra sur shoulder rig

Ce montage me permet de réaliser des plans « caméra à l’épaule ». Le stabilisateur permet d’avoir des mouvements de caméras très fluides, mais il peut donner une impression de caméra un peu mole qui flotte sur un nuage de coton. Ce n’est pas forcément adapté à toutes les situations. Lorsque je veux donner un aspect plus « sur le vif » à mes plans et que je veux des mouvement un poil plus nerveux assortis à de légers tremblements, je déplace ma caméra sur ce support :

On remarque que la poignée de mise au point se déplace elle aussi, gràce à un autre type de quick release plate.

L’écran déporté

Ces deux configurations permettent d’accueillir un écran déporté, pour plus de précision dans la prise de vue.

Oui il est monté à l’envers, c’était le plus simple pour moi. Un petit tour dans les menus et hop : l’affichage est inversé.

Malheureusement, cet écran et surtout sa batterie rajoutent beaucoup de poids au dispositif. Je ne l’utilise que rarement.

Les autres caméras

Je dispose d’un deuxième Panasonic GH4 identique à celui montré dans les photos. Il me permet de monter un deuxième objectif complémentaire pour pouvoir rapidement changer de focale sans avoir à faire de démontage/montage. Il me sert aussi à faire du multi-caméras lors des cérémonies et conférences.

J’ai toujours mon vieux Canon EOS 550d, qui sert toujours ! Pour dépanner, ou bien pour varier encore un peu plus les angles de vue lors des cérémonies et conférences.

Les objectifs

Mon chouchou : le Sigma 30mm F1.4. Je peux faire toute une journée avec ce bébé.

La solution sécurité : le Laowa 7.5mm F2.0. Mise au point sur l’infini et hop, c’est parti. Grand angle bien bourrin, pour les paysages, les danses d’ouvertures de mariages… et les photos de cet article.

Les autres objectifs sortis de temps en temps, en cas de besoin : Canon 50mm F1.8, Canon 55-250mm, Canon 10-18mm.

Le drone

La grosse nouveauté pour 2018. J’ai déjà détaillé dans un précédent article les raisons du choix du DJI Mavic Air. Sa toute petite taille me permet de l’emporter partout avec moi tout au long de la journée pour pouvoir le déployer rapidement, à condition qu’une zone de décollage soit facilement délimitable.

Drone, Matériel, Tournage

2 Comments

  1. Bonjour Olivier

    Je suis un amateur photo et depuis peu droner mavic Air. Merci pour ton partage sur ton matos. Tu dois avoir un bras béton pour tenir cela pendant un mariage .
    En tout cas superbes réalisations, plans courts on a l’impression d’avoir tout vu .
    Excellent professionnel.
    J’ai fait pas mal de mariages et je sais de quoi je parle en admirant ton travail
    Encore tous mes compliments
    Très cordialement
    Joël

    1. Merci c’est très gentil !

      Effectivement, tout ça, c’est lourd ! Je finis une journée en étant totalement KO. Et je transpire beaucoup 😉
      Mais c’est le prix à payer pour ne rien rater, être constamment mobile, aller vite et faire des jolis travellings.

      Merci encore en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.