Quelle caméra pour débuter ?

La voici.

Je vois très souvent cette question revenir sur les forums et groupes de discussions : un ou une amatrice demande « quelle caméra acheter pour commencer à filmer des petits films/courts métrages/vidéos Youtube ? ».

A ce moment, une armée de fanboys tombe sur la pauvre personne en lui conseillant des caméras de foufou à 5000 boules : « la BMPCC 4K c’est génial ! », « le S1H c’est parfait c’est approuvé par Netflix ! ». Cette dernière phrase est d’ailleurs fausse sur tellement de points que je n’arriverais pas à tous les lister.

En répondant ainsi à ce genre de questions, on oublie deux choses importantes dans une production vidéo :

  • Le son
  • L’éclairage

En quelques mots, mon conseil pour débuter est de se focaliser avant tout sur la qualité du son. Ensuite, pour faire de belles images, il suffit d’éclairer correctement sa scène, peu importe la caméra. On va voir ça dans cet article, en prenant des photos avec un téléphone tout pourri : le Honor 5C.

Cet article montre des photos en guise d’exemple, mais le même raisonnement peut être appliqué à la vidéo.

Le sujet

On prend une voiture miniature en photo.

Smartphone, pas d’éclairage

C’est passionnant. Mais il y a un problème : cette voiture est moche. Mal finie, usée, toute jaunasse. Pour faire de belles images, il vaut mieux avoir un beau sujet. Par beau, j’entends quelque chose qui est photogénique/cinégénique. Un truc qui a de la gueule. Par exemple, une voiture à voyager dans le temps :

Je sais pas vous, mais je me sens déjà mieux comme ça (j’avoue cependant que c’est subjectif). On a tendance à beaucoup sous estimer l’importance des décors et accessoires dans le rendu final d’une image. Dernier exemple en date : le film Joker.

Ça s’extasie beaucoup sur le rendu visuel du film en complimentant dans tous les sens le color grading et l’éclairage (on reviendra sur ce point par la suite). Ce qui est mérité. Mais on oublie le premier ingrédient : des décors et des costumes qui pètent. Toutes les retouches en post-prod et tous les projecteurs du monde ne serviraient à rien sans ce magnifique choix d’accessoires.

Le cadrage

On a notre modèle, on en a fait une photo basique, maintenant on essaie de le cadrer correctement :

Smartphone, pas d’éclairage

Là aussi c’est assez subjectif, surtout dans ce cas où on a juste une photo de voiture qui ne raconte rien. Par rapport à la précédente photo, je me suis juste abaissé pour me mettre au même niveau que le sujet. C’est le conseil que je donnerais à tout débutant pour cadrer : tenter de partir du même niveau que le sujet et voir où on veut aller à partir de là. Toujours éviter de rester à sa hauteur naturelle, car ça se voit : sur ma première photo de la voiture, on devine que je suis resté bien debout comme un gros flemmard et que j’ai pris la photo de là où j’étais.

Évidemment, le cadrage en plongée de la première image n’est pas à proscrire, il doit juste être motivé, par exemple par le point de vue : si l’on filme un personnage qui regarde la voiture, cela a du sens d’adopter son point de vue pour le contre champ sur celle-ci. On peut aussi décider de filmer la voiture en contre-plongée pour la magnifier et la rendre puissante. Tout dépend de l’intention, le tout étant de faire un choix, et de ne pas cadrer à l’arrache sans réflexion au préalable.

L’éclairage

On en arrive à la première réponse que je donne quand on me demande quelle est la meilleur caméra à acheter pour de belles images : prenez une caméra basique, et mettez tout votre argent dans de l’éclairage.

Voici ce que donne une photo en éclairant la scène :

Smartphone, éclairage 3 points

J’ai improvisé cet éclairage en 2 minutes, en plaçant mes lumières là où je le pouvais sur mon bureau. Donc sachez qu’on peut faire beaucoup mieux. Néanmoins, c’est beaucoup plus beau qu’avec seulement la lumière du jour, et c’est motivé de trois façons :

  • Mise en avant du sujet en laissant le fond dans la pénombre ;
  • positionnement de la lumière principale froide en adéquation avec la lumière naturelle venant de la fenêtre à droite ;
  • ajout d’une lumière arrière chaude du côté de l’intérieur de la pièce, braquée sur le moteur de la voiture pour souligner son côté « nucléaire ».

C’est fou tout ce qu’on peut broder sur une photo à la con, hein ?

Voici une photo de l’environnement de tournage :

On a donc un éclairage 3 points tout basique. Il est réalisable avec des kits à partir de 800 €. Le gros machin en haut à droite c’est un Aputure 120d, totalement disproportionné pour ce genre d’image, mais il était déjà installé dans le coin, donc je l’ai utilisé. Il ne manque qu’une seule chose sur au moins un des deux spots sur mon bureau : un diffuseur. Je vous conseille cette vidéo pour vous mettre au clair sur les bases de l’éclairage :

Et avec une vraie caméra ?

Voici des images prises avec un GH5s + Sigma 18-35mm, c’est-à-dire un ensemble caméra qui tourne autour des 2500 € (pas cher pour du matériel vidéo) :

Caméra vidéo, pas d’éclairage
Caméra vidéo, éclairage 3 points

Évidemment, à éclairage égal les images sont plus belles qu’avec un Smartphone. Mais personnellement, je préfère la photo au smartphone bien éclairée à la photo faite avec mon bel appareil mais sans éclairage. Je ne nie pas qu’il y a une dimension subjective : vous avez le droit d’aimer un éclairage naturel, si vous le justifiez.

L’objectif

En vrai, ce qui différencie vraiment ma caméra de mon smartphone, c’est l’objectif que j’ai utilisé. Une raison de plus pour se foutre de la caméra qu’on doit acheter lorsqu’on débute : ce qui détermine la majorité de l’aspect de notre image, c’est l’objectif qu’on utilise. Je recommande donc de penser avant tout à cette problématique très importante : d’une marque à l’autre, et surtout d’une monture à l’autre, les prix varient énormément.

Ce que j’aime bien avec la photo prise avec ma camera, c’est que j’ai un niveau de zoom plus important qu’avec mon smartphone qui a une focale fixe avec un angle de vue assez large. Ainsi, je peux me reculer d’avantage et ne plus avoir les effets de déformations dus à la perspective. Encore une fois c’est subjectif, mais il faut retenir que le smartphone ne nous laisse pas le choix sur ce point.

Et si je veux vraiment une caméra ?

Tout cet article n’a pas pour but de vous dire « tournez tout au smartphone, ça suffit ». Quoi que, il y a vraiment beaucoup de cas dans lesquels ça fait largement le boulot. Sans parler de ce vidéaste qui a berné son monde en faisant croire qu’il avait tourné cette vidéo avec une caméra de cinéma à 30 000 boules, alors qu’il s’agissait d’un Iphone 6 manié à la perfection :

Mon conseil est surtout de ne pas trop investir dans une caméra qui sera de toute façon dépassée dans 5 ans, et de se concentrer sur tout ce qui permet de sculpter la lumière. Ainsi, je conseillerais la caméra suivante à une personne débutante mais voulant quand même faire des productions sérieuses : le Panasonic GH4R. Une vieille caméra qui fait toujours de superbes images tant qu’on les éclaire bien, et qui se trouve à pas cher d’occasion. J’aime bien le format Micro 4/3, qui permet d’avoir des objectifs petits, léger, et pas très chers. Et si on veut du plus costaud, on peut utiliser des adaptateurs ou bien réducteurs de focale pour utiliser des objectifs APSC.

Je ne connais pas trop les autres marques, mais il y a aussi peut-être matière à fouiller vers les Sony A6400 et modèles proches.

Le plus important : l’histoire

Ne pas oublier que toutes ces prises de tête sur la qualité de l’image ne servent à rien si on n’a rien à raconter. Et une bonne histoire peut nous faire accepter une image pourrie. Premier exemple qui me vient en tête, cette vidéo Youtube :

Cette vidéo est filmée n’importe comment. Les images sont moches, floues, tremblent. 8 millions de vues. Tout simplement car le sujet est fun et bien traité. La prise de son est bonne. Le montage est dynamique. Loin de moi l’envie de faire une analyse détaillée de McFly et Karlito, mais leurs producteurs ont mis les efforts là où c’était nécessaire. Pas dans une caméra approuvée par Netflix.

Matériel, Tournage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.